Rechercher
  • Kimberley Bp

Comment choisir ses skis ?

Mis à jour : 3 nov. 2019

Jaune, bleu, noir, fluo… Aujourd’hui, il y en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs. Mais le plus important est de choisir votre paire de ski par rapport à votre niveau. N’HÉSITEZ PAS À DEMANDER CONSEILS À VOTRE MONITEUR/MONITRICE ET D’ALLER EN MAGASIN SPÉCIALISÉ.



Étape 1 : VOTRE NIVEAU Nous allons définir 4 grandes catégories de niveau. Dans quelle catégorie êtes-vous ?

  • Débutant : 1ère fois que vous chaussez des skis de votre vie. Ou bien votre expérience de glisse se limite à quelques descentes il y a de cela plusieurs années. Type de ski : Un ski facile à tourner et léger afin de prendre du plaisir rapidement.

  • Intermédiaire : Vous êtes capable de descendre à votre rythme les pistes bleus et rouges du domaine skiable. Type de ski : Un ski confortable, qui vous permette de progresser et gagner en assurance.

  • Confirmé : Les pistes noires ne vous font plus peur, et vous êtes plutôt à l’aise dans tous les types de neige : dure, transformée, trafolle (avec des bosses)… Type de ski : Un ski performant, qui vous permettra de skier en toutes circonstances avec toutes neiges et dans tous les terrains. 

  • Expert : Plus rien ne vous arrêt. Type de ski :  il vous faudra sûrement plusieurs paires de skis pour vous permettre de profitez aussi bien sur la piste en carving que dans la poudreuse.



Étape 2 : LE CHOIX DU TERRAIN :


Le ski à évoluer avec la technologie : les fabricants proposent des produits dédiés à différents styles de pratiques. Hors-piste, ski-cross, ski de loisir, la compétition de slalom ou le freestyle... Voici les principales 




Les Pistes damées (pour tous les niveaux)

De la journée loisir à la quête de sensations fortes sur les pistes damées, le type de ski recherché sera plutôt court, avec un patin étroit (= la largeur du ski sous la chaussure sera inférieure à 80 mm), qui apportera plus de réactivité et de précision dans les virages.

Ce sont des skis qui s’adaptent à tous les niveaux, la principale différence étant la rigidité : plus le niveau est élevé, plus le ski a besoin d’être rigide pour encaisser des virages engagés. Si pour vous, les vacances au ski riment avec tranquillité et ski plaisir, choisissez un ski de piste plus souple et léger, qui saura vous faire plaisir en toute simplicité.



All Mountain : Le ski « passe partout »

Vous êtes un aventurier et vous ne voulez pas vous limiter aux pistes bien damées et à la neige fraîche de janvier ? Avoir les mêmes skis pour la poudreuse, laneige froide de janvier et les journées printanier, c’est possible. Avec leur patin d’environ 80 mm et dotés d’une spatule assez grande, les All-Mountain vous permettront d’être à l’aise quelque soit la neige ou le terrain, et d’avoir une portance correcte pour sortir en hors-piste ou skier sur de la neige de printemps.

Ce sont des skis parfaits pour les niveaux intermédiaires et confirmés.



Freeride : Les plaisirs de la liberté

Réservé aux skieurs expérimentés qui voudront se faire plaisir dans la poudreuse. Cette gamme de ski permet de favoriser la portance dans la neige fraiche et non damée. Les skis doivent être assez grands, avec une largeur au patin au moins supérieure à 90mm pour se faire plaisir dans ce type de neige. Comme pour les skis de pistes, il faudra choisir un ski plus ou moins rigide en fonction de votre niveau de pratique, votre condition physique et vos envies. Les skis freeride rigides, au cambre normal et aux talons plats sont destinés aux skieurs experts, prêts à prendre de la vitesse et à s’engager dré dans le pentu (tout droit). Les skis plus souples, ou dotés d’un cambre inversés sont plus ludiques, et parfaitement adaptés à ceux qui veulent se faire plaisir avec de belles courbes dans les espaces vierges.




Freestyle (Avec double spatule) :

Pour les adeptes des figures et des rails dans les snowparks. Ces skis sont à la fois légers pour vous permettre de sortir vos plus belles figures en vol, et résistants pour affronter les rails du Park. Ce sont des skis ludiques, vous pouvez skier en avant et en arrière grâce à leur double spatule (l’avant et l’arrière du ski sont recourbés).



Étape 3 : ADAPTER SON MATÉRIEL À SA MORPHOLOGIE

On choisit la taille de son ski en fonction de son niveau mais aussi de sa propre taille.


La taille du ski :

Un skieur débutant prendra un ski plutôt court, environ 10 à 15cm de moins (sous le menton par exemple) que la taille de la personne pour un ski de piste.

Un skieur déjà bien à l’aise trouvera son bonheur dans un ski équivalent à sa taille, voire même légèrement plus grand.


La rigidité du ski :

Un skieur léger s’orientera plus vers un ski mou pour faciliter le pivotement des skis. Plus la personne est légère, plus elle aura du mal à faire tourner un ski trop rigide, et elle ne tirera pas profit des qualités de relance du ski.

De même, un skieur plus lourd s'ennuiera rapidement d'un ski trop mou.

La rigidité, est également liée au niveau de ski :

Les très bons skieurs, avec une condition physique forte, peuvent se permettre de choisir des skis beaucoup plus rigides que ce que préconiserait leur poids afin de se faire plaisir dans une pratique plus engagée.      



Pour bien apprécier les sensations que peuvent vous apportez un ski, l'idéal reste de les tester !


À Courchevel, un magasin propose de tester ce qu'il se fait de mieux sur le marché du ski le temps de quelques pistes L’ATELIER COURCHEVEL






Let’s go, vous savez "presque" tout sur le choix de vos skis. Vous êtes enfin prêts à venir dévaler les pistes de Courchevel ! Mais … attendez ...  Avez vous un moniteur de ski pour vous faire découvrir le domaine des 3 vallées ?

24 vues

follow us