Rechercher
  • Kimberley Bp

L'histoire de Courchevel

Mis à jour : 30 oct. 2019

Il y a 73 ans naissait Courchevel !

À la sortie de la seconde guerre mondiale, alors que les stations suisses, autrichiennes et

allemandes rayonnent dans le monde entier, en 1941, le gouvernement mandate une

équipe an de chercher l’emplacement idéal dans les Alpes Françaises pour implanter

une station d’hiver internationale.






La « Mission 1942 » étudie ainsi les pistes potentielles, l’importance et la durée d’enneigement, l’ensoleillement, le vent, les accès, les risques d’avalanches…

C’est alors l’aménagement du site des « Trois Vallées » (Saint-Bon, Les Allues et les Bellevilles) qui est préconisé. La même année dans un camp allemand, Laurent Chappis,

jeune architecte-urbaniste savoyard, prisonnier de guerre, travaille également sur le futur

équipement de ce domaine skiable. Avec un compagnon de captivité, Maurice Michaud,

ingénieur des Ponts et Chaussées en Savoie, ils élaborent un plan de remontées mécaniques

et d’hébergements idéalement répartis sur le territoire.


1946 : NAISSANCE DE LA STATION

En 1946, sous l’impulsion du Département de la Savoie, la municipalité de Saint-Bon accepta de céder les terrains communaux nécessaires à la construction d'une nouvelle station de sports d'hiver dans les Alpes. 1946 fût l'année de la construction de la route d'accès entre Courchevel et les Tovets, des premiers hôtels (hôtel départemental des Trois Vallées, chalet-hôtel de la Loze) et des premières remontées mécaniques (téléskis de la Loze et des Tovets). Depuis, la station n’a cessé d’évoluer et de se structurer grâce à la construction de grands équipements tels que l’altiport, la Croisette, Aquamotion…



L'ORIGINE DU NOM "COURCHEVEL"

Ce nom est issu du terroir local - " ecortzevé " en patois de Saint-Bon signie " écorché " -

et désigne un lieu-dit à 1500 m d'altitude où les jeunes bergers étaient vigilants avec les veaux tentés par la pousse printanière des brins d'herbe verts et drus, fatals à leur langue...

Après plusieurs hésitations avec le nom des «Tovets» car la station est construite sur le plateau des Tovets. Mais le nom «Tovets» est peu commercial donc la station est baptisée Courchevel.





COURCHEVEL : STATION SPORTIVE

En 1992, Courchevel à accueillie les Jeux Olympique d’hiver d’Albertville. Cette tradition sportive continue

avec la coupe du monde de ski alpin féminine et de saut à ski, le Tour de France, le grand prix juniors de

patinage artistique et ces nombreux galas.

La montagne c’est aussi l’été avec la randonnée à pied ou à cheval, l’escalade et le VTT.


7 vues

follow us